Biogaz

La filière biogaz a pour caractéristique d’emprunter plusieurs vecteurs de la production du combustible (gaz) à l’utilisation finale de l’énergie (gaz, électricité, chaleur).

Ainsi, pour analyser la filière Biogaz dans son ensemble, il est nécessaire de prendre en compte:

  • La production électrique liée à la combustion de biogaz
  • La production de chaleur liée à la combustion de biogaz
  • L’injection de biogaz sur les réseaux
  • L’autoconsommation

La production électrique et de chaleur

La Mayenne est le département le mieux doté concernant les puissances installées pour la production électrique et de chaleur liées à la combustion de biogaz.


 

Injection de biogaz

 

Compte tenu des potentiels en région, l’injection de biogaz est amenée à se développer sur le territoire.

Le graphique suivant montre le montant cumulé des puissances des projets en cours de réalisation ou en attente de raccordement.


 

Capacité d'injection réservée pour les projets d'injection en Pays de la Loire

La file d’attente illustrée par le graphique représente les capacités réservées par les porteurs de projets auprès des gestionnaires des réseaux gaz.
Certains des projets pouvant être annulés ou subir des retards (demandes d’analyses complémentaires, durées des travaux, recours), cette file d’attente n’exprime qu’une tendance et n’est pas totalement représentative des projets à venir.

Néanmoins, la multiplication par 6 des volumes concernés par une demande de raccordement entre 2014 et 2019 révèle l’activation de la filière.

Selon GRTgaz, en 2018, la consommation régionale annuelle de gaz naturel a été de 22 205 GWh. Le cumul des capacités réservés en 2019 s’élève à 1 532 GWh, soit la couverture potentielle d’environ 7% des besoins locaux à moyen terme.


« En savoir plus »