Traitement des déchets dangereux

L’analyse de la gestion des déchets dangereux en Pays de la Loire peut être réalisée sous différents angles: 

  • Selon le gisement de déchets dangereux produits dans la région : la quantité totale de déchets dangereux produits en Pays de la Loire est alors observée, qu’importe sa destination de traitement
  • Selon le gisement de déchets dangereux traités dans la région : la quantité totale de déchets dangereux traités en Pays de la Loire est estimée, incluant les déchets dangereux en provenance des autres régions
  • Selon le gisement à la fois produit et traité au sein même de la région

Eléments méthodologiques :

Le tonnage de déchets dangereux traités en Pays de la Loire est issu de l’analyse de la base IREP Eliminateur aussi appelée Registre des Emissions Polluantes, qui résulte de l’extraction des déclarations faites par les installations de traitement sur la plateforme GEREP (Gestion Electronique du Registre des Emissions Polluantes). Sont prises en compte l’ensemble des déclarations des installations ligériennes.

Le traitement des déchets dangereux en Pays de la Loire en 2020

En 2020, la région Pays de la Loire a traité au total 585 920 tonnes de déchets dangereux, dont 66% provenant d’autres régions. On observe une diminution de près de 8% du tonnage entrant sur les installations ligériennes par rapport à 2018. 

Retrouvez l’évolution des filières de traitements des déchets dangereux en Pays de la Loire entre 2018 et 2020 : 

Les principales installations de traitement de déchets dangereux sur le territoire :

La carte ci-dessous présente les principales installations de traitement de déchets dangereux en Pays de Loire et les typologies de traitement associées. Les données alimentant la carte sont issues de la base IREP.

Accéder à la liste des principales installations de traitement de déchets dangereux sur l’Opendata TEO

« En savoir plus »

Accéder à la page sur les déchets dangereux produits en Pays de la Loire

Accéder à la page sur les déchets amiantés

Accéder à la page sur la filière Véhicules hors d’usage