Synoptique des filières

Dans une démarche de suivi de l’évolution des modes de traitement des déchets et d’amélioration de la connaissance des quantités traitées dans les installations françaises, l’ADEME coordonne l’enquête, dite ITOM, des installations de traitement recevant à minima des déchets collectés par les collectivités et étendue aux centres de tri automatisées des déchets d’activités économiques. Cette enquête cible les déchets non dangereux non inertes (DNDNI) qui sont traités dans les typologies d’installations suivantes :

  • Centres de tri des déchets ménagers et assimilés
  • Centres de tri automatisées des déchets d’activités économiques
  • Plateformes de compostage
  • Méthaniseurs recevant des déchets ménagers
  • Unités de valorisation énergétique
  • Co-incinération en cimenterie recevant des déchets ménagers
  • Installations de stockage des déchets non dangereux non inertes

Ce périmètre a été défini par l’ADEME pour répondre au Règlement Statistique Européen (Eurostat). Les déchèteries, installations de traitement des déchets dangereux, installations de stockage des déchets inertes et des déchets dangereux, quais de transfert, centres de transit, plateformes de broyage de bois, méthaniseurs à la ferme, méthaniseurs industriels, chaufferies des combustibles solides de récupération (CSR), centres de tri au grappin ainsi que les unités de recyclages spécialisées (verreries, papeteries) ne sont pas pris en compte dans cette enquête. Ainsi, les quantités de déchets d’activités économiques comptabilisées ne sont pas exhaustives.

Le dernier rapport de l’ADEME sur l’exploitation des données 2020 à l’échelle nationale est accessible au lien suivant : Le traitement des Déchets Ménagers et Assimilés – ITOM 2020

Le synoptique ci-dessous présente les résultats de l’enquête ITOM à l’échelle régionale pour les données de l’année 2020.

Installations de traitement des déchets non dangereux en Pays de la Loire

Installations de traitement des déchets non dangereux en Pays de la Loire