Mise à jour le 10.06.2024

Décarbonation de la mobilité automobile

La mobilité automobile pour le déplacement de personnes est l’une des principales sources d’émissions de CO2. Les voitures particulières représentent par exemple près de 73% des kilomètres parcourus en Pays de la Loire. Aussi, près de 4 ligériens sur 5 utilisent leur véhicule pour se rendre à leur travail (Voir la page État des lieux des transports de TEO pour plus d’informations de contexte). Il convient donc d’explorer les différents potentiels de décarbonation pour réduire l’empreinte carbone de la mobilité du quotidien des ligériens.

Potentiel de décarbonation

Différents leviers sont à disposition pour décarboner la mobilité automobile :

  • Le remplissage des véhicules, via le covoiturage notamment ;
  • La consommation énergétique des véhicules, via la réduction du poids, les limitations de vitesse ou l’adoption d’une motorisation plus efficace par exemple ;
  • L’intensité carbone de l’énergie, via l’adoption d’autres vecteurs énergétiques moins carbonés comme les biocarburants, les véhicules électriques ou une motorisation bioGNV.

Un parc de véhicules électrique encore timide mais dans une dynamique d’expansion

En 2023, il y a en Pays de la Loire 32 800 véhicules électriques, soit 1,5% de la flotte régionale (Source : SDES)

Le SDES publie régulièrement les données du parc automobile et des ventes de véhicules, sur la base des adresses d’immatriculation des véhicules. Cela permet notamment de connaître la flotte de véhicules électriques et hybrides rechargeables en Pays de la Loire, mise en forme dans la datavisualisation ci-dessous. L’AVERE publie aussi chaque mois un baromètre sur les immatriculations des véhicules électriques et hybrides rechargeables. La flotte de véhicules électrique connaît une forte dynamique de croissance : Elle a plus que doublée entre 2021 et 2023, atteignant un total de 32 800 véhicules électriques en 2023. Les véhicules électriques et hybrides rechargeables représentent 20% des ventes en 2023, mais encore que 1,5% de la flotte totale régionale.

En complément de ces données, il est possible de trouver un nombre de chiffres clefs nationaux, et non disponible à l’échelle régionale, sur le site Car Labelling de l’ADEME, dont la masse moyenne des véhicules neufs et des classement de véhicules neufs vendus par taux d’émissions. Un véhicule léger a une consommation d’énergie moindre pour un service rendu équivalent, ils sont donc à privilégier pour accélérer la décarbonation de la mobilité. Aussi, une alternative émergente aux véhicules actuels pourrait être le véhicule léger intermédiaire, dont les principaux acteurs se sont réunis en association en 2023, pour former l’AVELI.

En parallèle de la flotte des véhicules, un développement des infrastructures pour les véhicules électriques et le covoiturage

Fin 2023, il y a 5 589 points de charge de véhicules électriques et 997 lieux de covoiturage en Pays de la Loire (Source : Enedis)

La décarbonation de la mobilité automobile ne pourra réellement être mise en œuvre qu’à condition qu’un système complet d’infrastructures émerge : Ainsi il ne peut avoir de véhicules électriques sans bornes de recharge ou encore de covoiturage sans lieux où faire monter et descendre les covoitureurs. Notamment portées par les acteurs publics, ces infrastructures se développent actuellement en Pays de la Loire. A partir des données présentes sur l’OpenData, la carte ci-dessous permet d’afficher à l’échelle régionale, à l’aide du sélecteur à droite :

  • Les stations de Gaz naturel pour véhicules (GNV) publiques (lien OpenData) ;
  • Les installations de recharge de véhicules électriques (IRVE) publiques (lien OpenData) ;
  • Les lieux de covoiturage (lien OpenData).

L’AVERE-France publie tous les mois un baromètre des infrastructures de recharge ouvertes au public.

En complément, Enedis réalise un suivi du déploiement des points de charge, par typologie : accessibles au public (celles en théorie référencées sur la carte ci-dessus), dans le résidentiel chez les particuliers et dans les sociétés. Les données des points de charge accessibles au public peuvent différées avec celles sur la carte ci-dessus car la source de données n’est pas la même. Les données sur les points de charge « particulier » et « société » sont une reconstitution de l’existant construite par Enedis sur la base d’hypothèses.

Le covoiturage, une pratique en croissance

Près de 1 300 000 déplacements en covoiturage ont été effectués en 2023 en Pays de la Loire via une plateforme, pour une distance moyenne proche de 30km. (Source : Observatoire National du Covoiturage)

Le covoiturage consiste en partager le mutualiser le trajet entre différents individus qui auraient autrement voyagé chacun dans son véhicule personnel ou par un autre moyen de transport. Une grande partie du covoiturage se fait de manière informelle, entre proches et voisins. Il est donc difficile d’avoir des données rendant compte de la globalité du covoiturage en Pays de la Loire. Une étude du CEREMA, effectué à la demande de la Région sur le périmètre des Pays de la Loire estime que 6% des trajets domicile-travail covoiturés se font via une plateforme. Ce taux monte à 10% si l’on considère tous les types de déplacements.

Via le Registre des Preuves de Covoiturages, il est possible de connaître tous les trajets effectués en covoiturage via une plateforme, telles que BlablaCar Daily, Mobicoop, Klaxit ou Karos. Sur la base de ce jeu de données, l’Observatoire du Covoiturage propose à ce lien des datavisualisations aux niveaux administratifs suivants : Région, départements, EPCI, commune, AOM.

Les trajets domicile-travail effectué via une plateforme peuvent recevoir une aide de la Région s’ils font entre 5 km et 60 km et si le départ et l’arrivée sont situés dans la région Pays de la Loire. Pour plus d’informations sur le dispositif, vous pouvez vous référer à cette page dédiée du site de la Région.

Enfin, citons aussi le dispositif OuestGo mis en place par des acteurs publics de Bretagne et Pays de la Loire pour covoiturer dans le Grand-Ouest.

Les données du Registre des Preuves de Covoiturage seront prochainement valorisées sur TerriSTORY

« En savoir plus »