Réseaux de chaleur

Comment définir un ‘réseau de chaleur’ ?

Il existe plusieurs sources pour définir un réseau de chaleur : DREAL-enquête, Syndicat National du Chauffage Urbain et de la Climatisation Urbaine (SNCU) – FEDENE,… Certains réseaux de chaleur, s’alimentant en partie par du bois, sont également suivis dans le cadre du suivi des chaufferies bois.

Dans le « Panorama des réseaux de chaleur des Pays de la Loire – données 2018 » par la DREAL, un réseau de chaleur est « un ensemble d’installations produisant et distribuant de la chaleur à plusieurs bâtiments. La chaleur livrée par le réseau peut servir à chauffer des bâtiments, assurer la production d’eau chaude sanitaire, et peut avoir des usages plus spécifiques (chauffage de piscine, etc). La chaleur produite peut être vendue ou autoconsommée. Dans ce dernier cas, on parle de « réseaux techniques » ». La figure ci-dessous représente un schéma du principe d’un réseau de chaleur (Source : ADEME).

Comprendre comment fonctionne un réseau de chaleur

Quelles sont les sources de données ?

Plusieurs sources de données listent les réseaux de chaleur en fonctionnement dont :

  • SNCU-FEDENE : enquête nationale annuelle auprès des gestionnaires des réseaux de chaleur et de froid qui recense essentiellement les plus gros réseaux (> 3,5 MW) vendant de la chaleur. 28 réseaux de chaleur ont été recensés en région Pays de la Loire par l’enquête SNCU.
  • Enquête sur les réseaux de chaleur – données 2018 par la DREAL Pays de la Loire : enquête régionale sur l’année 2018 auprès des collectivités, propriétaires et professionnels. Elle permet donc d’intégrer des réseaux de taille plus modeste (difficilement identifiables à l’échelle nationale). 101 réseaux de chaleur ont été recensés par l’enquête DREAL sur l’année 2018.
  • Le Fond chaleur – ADEME : « Les textes réglementaires et les outils d’aides publiques considèrent comme « vertueux » un réseau de chaleur (ou une extension de réseau) valorisant au moins 50 % d’énergie renouvelable et de récupération. »
TEO a défini les données de l’enquête DREAL sur les réseaux de chaleur comme données de référence car elles englobent les données SNCU sur le territoire « Pays de la Loire » et sont plus complètes.

Quels sont les résultats de l’enquête DREAL sur les réseaux de chaleur (2018) ?

A l’échelle régionale :

101 réseaux de chaleur 1 100 GWh de chaleur livrée 294 km de longueurs desservies 1 524 bâtiments raccordés

D’après l’enquête régionale de la DREAL, 101 réseaux de chaleur ont été recensés en 2018. Ces réseaux de chaleur se sont notamment étendus avec plus de 100 km de longueurs desservies par rapport à l’enquête sur les données 2014. Ces installations ont acheminé au total plus de 1 000 GWh de chaleur.

En 2018, 77% de l’énergie livrée par les réseaux de chaleur en région Pays de la Loire est d’origine renouvelable ou de récupération.

A l’échelle départementale :

Les puissances installées :
Figure : Puissances installées (MW) par département et pour la région Pays de la Loire
Figure : Pourcentages des puissances installées par secteur par département et pour la région Pays de la Loire (%)

En région Pays de la Loire, la puissance installée totale des réseaux de chaleur est de 823 MW. Le mix énergétique installé en région Pays de la Loire est composé de plus de 60% d’énergies fossiles contrairement au département de la Mayenne avec une majorité d’énergies renouvelables (Figure ci-dessus).

En Loire-Atlantique, 17 réseaux de chaleur sont recensés ce qui correspond à 427 GWh de chaleur livrée à environ 718 bâtiments, soit 141 km de longueurs desservies. En 2018, 76% de l’énergie livrée par les réseaux de chaleur dans le département de Loire-Atlantique est d’origine renouvelable ou de récupération.

En Maine et Loire, 31 réseaux de chaleur sont recensés ce qui correspond à 338 GWh de chaleur livrée à environ 373 bâtiments, soit 75 km de longueurs desservies. En 2018, 78% de l’énergie livrée par les réseaux de chaleur dans le département du Maine et Loire est d’origine renouvelable ou de récupération.

En Mayenne, 19 réseaux de chaleur sont recensés ce qui correspond à 200 GWh de chaleur livrée à environ 153 bâtiments, soit 28 km de longueurs desservies. En 2018, 92% de l’énergie livrée par les réseaux de chaleur dans le département de la Mayenne est d’origine renouvelable ou de récupération.

Dans la Sarthe, 19 réseaux de chaleur sont recensés ce qui correspond à 142 GWh de chaleur livrée à environ 196 bâtiments, soit 41 km de longueurs desservies. En 2018, 56% de l’énergie livrée par les réseaux de chaleur dans le département de la Sarthe est d’origine renouvelable ou de récupération.

En Vendée, 15 réseaux de chaleur sont recensés ce qui correspond à 33 GWh de chaleur livrée à environ 84 bâtiments, soit 9 km de longueurs desservies. En 2018, 63% de l’énergie livrée par les réseaux de chaleur dans le département de la Vendée est d’origine renouvelable ou de récupération.

Quelles sont les nouvelles actualités règlementaires de classement des réseaux ?

Le 26 avril 2022 a été publié le décret n°2022-666 relatif au classement des réseaux de chaleur et de froid qui vise à encourager le développement des réseaux de chaleur ou de froid alimentés par des énergies renouvelables ou de récupération (la biomasse, le solaire thermique, la géothermie ou la récupération de l’énergie fatale). Le classement d’un réseau de chaleur ou de froid est la procédure qui permet à une collectivité de rendre obligatoire le raccordement au réseau, existant ou en projet, dans certaines zones dites ‘Zones de développement prioritaire’, pour les nouvelles installations de bâtiments (Source : CEREMA). Le décret prévoit une étape supplémentaire : un arrêté ministériel traitant des réseaux affectés à un service public de distribution de chaleur et de froid.

En 2022, ce décret va soumettre un plus grand nombre de bâtiments neufs ou en rénovation importante à l’obligation de raccordement à des réseaux de chaleur et de froid.

Pour faciliter le raccordement à un réseau de chaleur, Via Sèva a mis en ligne une cartographie interactive permettant de savoir si un réseau de chaleur passe à proximité de chez vous. Vous pouvez saisir votre adresse pour connaitre les caractéristiques des réseaux de chaleur se situant à proximité : mix énergétique, son contenu en CO2 etc.

Accéder à la cartographie Via Sèva sur les réseaux de chaleur au niveau national

Données de l'enquête DREAL sur l'année 2018 en open data pour la région Pays de la Loire

Cartographie des réseaux de chaleur de l'année 2018 en région Pays de la Loire

Accéder à la cartographie sur les réseaux de chaleur issue de l’enquête DREAL sur l’année 2018 sur l’Opendata TEO

 


« En savoir plus »