Déchets du BTP

L’observation des déchets du BTP en Pays de la Loire 

La CERC Pays de la Loire

La Cellule Economique Régionale de la Construction (CERC), observatoire de la filière Construction, en collaboration avec la Région, l’ADEME et les organisations professionnelles, mène un travail de mobilisation des entreprises de la construction en faveur de l’économie circulaire. 

La CERC Pays de la Loire appartient au Réseau des CERC qui a déployé une méthodologie d’analyse commune permettant d’établir un diagnostic de la production et de la gestion des déchets du BTP sur un département. Les résultats de ces diagnostics permettent d’alimenter les réflexions régionales.  En l’absence de l’observatoire des déchets, la CERC a été mobilisée pour l’élaboration du Plan Régional de Prévention et de Gestion des Déchets. 

A la demande de la Région, l’ADEME et des organisations professionnelles de la Construction, la CERC a réalisé fin 2018 un état des lieux initial de quantification et de qualification des gisements issus des activités du BTP et de leur prise en charge sur la région portant sur les données 2017. 

La synthèse régionale de cette étude ainsi que les synthèses départementales sont disponibles :

Synthèse Régionale :

Loire-Atlantique : 

Maine-et-Loire :

Mayenne : 

Sarthe : 

Vendée :

→ Accéder à la fiche méthodologique d’évaluation du gisement

Quantification, qualification et prise en charge des déchets du BTP en Pays de la Loire 

La production de déchets du BTP

Le gisement de déchets du BTP en Pays de la Loire est estimé à environ 11,5 millions de tonnes. Environ 85% du gisement provient des activités des travaux public, 9% des activités de démolition et 6% du secteur du bâtiment. 

Qualification du gisement régional de déchets du BTP :

La prise en charge des excédents de chantier 

Près de 7 millions de tonnes d’excédents de chantier ont été prises en charge par les installations identifiées en Pays de la Loire pour l’année 2017, dont 93% de déchets inertes. Le département de Loire-Atlantique recense 25% des installations identifiées mais 42% des tonnages accueillis. Le département de Maine-et-Loire regroupe 34% des installations identifiées pour 23% des tonnages pris en charge en Pays de la Loire. 

 

Synthèse de la production à la prise en charge 

 

La LTECV fixe un objectif de valorisation matière de 70% en masse des excédents de chantier à l’horizon 2020. Pour l’année 2017, le taux de valorisation matière (qui représente la part des matériaux réutilisés sur d’autres chantiers, recyclés ou valorisés matière parmi l’ensemble des matériaux évacués des chantiers) de la région est de 69,5%.

Les études territoriales menées par la CERC

Depuis 2020 la CERC accompagne les collectivités en réponse à leur besoin de connaissances sur les excédents de chantier de leur territoire. La CERC réalise dans le cadre de ces études territoriales un état des lieux des flux d’excédents de chantier (gisements existants, flux pris en charge par des plateformes locales, besoins et difficultés rencontrées par les entreprises, réflexions sur une mutualisation de plateformes). 

A ce jour, 3 études ont été réalisées (dont les synthèses sont disponibles ci-dessous) et 2 études sont en cours (CA du Choletais et CC Vallée de la Sarthe).

Pays d’Ancenis :

Sud Mayenne : 

Haut-Anjou Segréen : 

L’observatoire des projets de déconstruction

En savoir plus